© Michel Cooreman

En concert

La chanteuse s’offre le luxe canaille de conclure par une chanson, le « Tango stupéfiant », immortalisé en 1936 par Marie Dubas, où sa diction incisive et son talent de comédienne font merveille. Tout au long de ce disque, on admire une voix aux notes graves d’une densité rares, qui justifient pleinement l’appellation de contralto.

Le tango stupéfiant 
——

Mon Dieu 
——

Les blouses blanches 
——

I am stranger here my self 
——

Pirate-Jenny 

© Harold Cohen

Sisters in crime

Au cœur du projet Sisters in Crime, une volonté de décloisonner la musique classique et de démontrer que l’art lyrique est accessible à toutes les oreilles

Gaelle Moury pour le Soir, août 2018

Leur véritable crime ?
Etre des femmes, tout simplement.
De Bernstein à Gershwin en passant par Cole Porter : grands classiques et perles rares, ces musiques inspirées de rythmes afro-américains, tour à tour tendres et humouristiques, célèbrent une époque de grande émancipation et brassage culturel.
Porté par la technique de ses deux chanteuses lyriques-comédiennes et de son pianiste jazzman survolté, ce trio à l’énergie endiablée croise classique et jazz avec une égale insolence. Ce spectacle-concert entre le music-hall et le cabaret dépoussière les classiques et évoque avec un humour corrosif l’American Way of Life.

Une musique porteuse d’espoir, hommage à la diversité et la joie de vivre.

PARTENAIRES DES JEUNESSES MUSICALES ET EN TOURNEE EN BELGIQUE

 

© Adrien Lengrand

Big girls don’t cry

un tour de chant à ciel ouvert

Dépression, indignation, révolte…. qui ne se reconnaîtrait dans les réflexes paniques du hamster en cage ?
£Après quelques semaines de claustrophobie, les Big girls ont pris leurs médocs et la clé des champs. Elles écument l’oxygène et les espaces vacants.
Trio vocal acoustique et basse électrique, ce quatuor d’enfer invoque Aretha, Nancy, les Trashmen et même les Zouk Machine pour purger leur peine et vos tondeuses à gazon.
« Vintage » jusqu’au bout des griffes, les Big Girls s’engagent solennellement à respecter le protocole et les distances de sécurité… jusqu’à l’évanouissement.

—————————-

3 chanteuses lyriques…. mais pas que ! Initiées au jazz, à la pop, à la soul, à la comédie musicale, au cabaret, aux claquettes, à la danse orientale, au théâtre, au militantisme… et même à la maternité ! les membres de ce trio vocal trouvent leur équilibre dans l’interaction sans frontière. Accompagnées par Bo et sa basse nomade, un magnifique duo d’âmes, à l’écoute du monde et des gens, toujours prêt à se mélanger et à faire vibrer le cœur. Les Big girls forment un quartet explosif prêt à vous remettre les idées en place et le sourire aux lèvres.